Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
En Haïti

Ma place parmi les vivants par Syto Cavé




C’était ça, Thurgeau ? Une plaisanterie ! L’ancienne maison a vacillé, puis est tombée de toutes ses colonnes et de son grand balcon, comme quelqu’un ayant l’air de demander pardon au temps. C’est ce qui s’appelle un séisme, un vrai ! Il a parcouru la ville et une bonne part du pays. Il a mangé plein de gens. Mangé ! Littéralement ! C’est-à-dire : Moulu ! Avalé ! Ceux qu’il a laissés dehors, les autres morts, sont alignés sur les trottoirs, certains à découvert, d’autres enveloppés dans des draps ou du plastic blanc. 

Les églises aussi sont agenouillées : La Cathédrale, Saint-Anne, Saint-Louis-Les églises aussi sont agenouillées : La Cathédrale, Saint-Anne, Saint-Louis-Roi-De-France, Saint Joseph. Quelques fidèles prient haut et fort. Une prière en colère, d’autres le font à voix basse, dans leur coeur. Le Christ, qu’on croyait en équilibre précaire, est resté perché sur son socle au fond de l’église du Sacré-Coeur, impassible solitaire au milieu des ruines.



Rue Thoby, dans la zone de Frères, on a recueilli le corps de deux de mes tantes paternelles sous des décombres. L’une d’elles qui était aussi ma marraine s’apprétait à fêter son centenaire. “ Il ne me reste qu’une dent, disait-elle. En mars, si Dieu me prête vie, je vous la montrerai dans un large sourire” Adieu ma belle !



Il fait lourd. Difficile de marcher. On a la tête encombrée de morts. Chaque jour, le nombre augmente. Et les secousses n’arrêtent pas. On est sur le qui-vive. Elles peuvent s’étendre jusqu’à trois mois, six mois, un an. Qui sait ?

Ma mère et ses deux soeurs ont été sauvées de justesse par l’un des mes fils et un neveu qui ont dû les forcer à sortir, car elles ont eu peine à croire que la maison s’écroulait. Elles sont aujourd’hui à l’abri chez l’un de mes frères, à l’abri, mais perdues, sans repères, ne parlant jour et nuit que de retourner chez elles.



Un proche a vu mourir cinq cents de ses employés sous l’effondrement de sa manufacture.

Un bébé de vingt- deux jours a été repêché vivant au bout d’une semaine sous des décombres.

Et puis, il y a l’immense majorité avec ses morts, ses sans-abri, et d’autres morts qui s’ajoutent à la liste des morts du séisme : Ceux qui sont morts, la veille ou après, et ne trouvent pas leur place de mort à part, avec cette singularité qui leur est dûe : Pompe-funèbre, convoi, messe, chant et oraison. Toutes les morgues sont engorgées, les cimetières dévastés. Il faut créer des fosses communes.



Il y a aussi les rats, qui sont des gens, s’échappent des prisons, s’attaquent à la popuation. Le chef de la police a promis de les traquer. Et la ministre de la culture et de la communication leur aurait, semble t-il, demandé, dans un appel radiophonique de regagner gentillement leur cellule.



Quelqu’un m’a appelé hier pour me demander si je suis mort. Absolument, ai-je dû répondre.

Une amie m’a suggéré d’écrire, comme pour reprendre ma place parmi les vivants.

Port-au-prince 23 janvier 2010


Samedi 23 Janvier 2010
Lu 840 fois


Catalogue des films / Film Catalog

Editeur et distributeur de DVD indépendant, le Collectif 2004 Images est spécialisé dans la production documentaire haïtienne et présente des films d'auteurs inédits, qu'il diffuse auprès du grand public, des festivals de films et dans le réseau des médiathèques et universités. Il intègre également à son catalogue des oeuvres de réalisateurs étrangers, qui portent un regard singulier sur Haïti. Pour connaître les droits de diffusion et d'acquisition, n'hésitez pas à nous contacter info@collectif2004images.org


Independant film publisher and distributor, the Collectif 2004 Images, is specialized on Haitian documentary ; it's large catalog of films includes those made by Haitian authors as well as foreign filmakers baring a singular view on Haiti. Most of our films are available for the general consumer and institutions. Please, check with us for the rights info@collectif2004images.org



Claudia Brutus, plasticienne
L' "Ode à la Mémoire" de Ronald Mevs
Sébastien Jean
Eddy Saint-Martin, plasticien
Manuel Mathieu
20 artistes pour haïti
Chantal Regnault
Marie-Louise Fouchard
 	Le Collectif 2004 Images, présent à la 5ème Journée des associations franco-haïtiennes - le 28 juin 2008
Charles Carrié
Exposition: "Femmes en mythologie, mythologie de femmes" et portraits d'artistes
Seisme du 12 janvier 2010: Des oeuvres à partir des débris...
Recherche



Inscription à la newsletter

Les News


L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Partager ce site