Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
En Haïti

James Noël: "Tambour au bout du cœur" par Yves Chemla

par Yves Chemla

Reconnu par des écrivains de haute stature tels Castera et Franketienne, ce dernier ne ménageant pas son éloge au "sel miraculeux d'une aventure poétique féconde" , James Noël connaît rapidement un succès populaire indéniable, notamment par le poème Bon nouvèl, mis en musique par Wooly Saint Louis Jean , et traduit par Castera, qui chante cette Haïti aux pieds nus et qui étonne les hommes et le monde, depuis si longtemps, et aussi jouk lannwit kimen jou ("jusqu'à ce que la nuit fasse mousser le jour"), en se dressant quand elle descend les rues contre les forces de l'obscur.



Le Sang visible du vitrier développe les thèmes de la coupure et de la voix qui résiste au silence, face aux forces déchargeant les "grands coups de cagoules" sur la foule, et confrontée, dans le même temps à la "glue / des vingt-sept mille kilomètres carrés de tourmente", cette terre qui résiste à "ne pas trembler / sous la foulée des ombres folles".
C'est bien la place du poète qui est en jeu dans ce déchaînement de forces brutales comme de configurations néfastes : la voix revendique cette place, même si elle vient "de là / de ce non-lieu qui cherche lune / pour s'exhumer de son point d'ombre". La prise de parole est sans hésitation, "je suis poète (…)/ pour dire l'amour brisé aux vitres / le vieux temps mort sur un pays / la nuit des temps d'années lumières". Assurance belle que celle du poète, qui nous apparaît alors comme l'obligé de cette coulée de mots qui lui parviennent et qu'il ne retient pas, les offrant à celles et ceux qui les entendent résonner en eux, prendre sens dans cette élaboration de l'intime qui recrée le sentiment d'appartenance, contre les misères d'un quotidien en miettes.
Il faut entendre James Noël dire ses poèmes, et l'on surprend dans le regard de ses auditeurs que sa parole étreint, "les gens de peu", pour reprendre l'expression de Pierre Sansot, une lueur de reconnaissance mutuelle. Une telle réussite vient sans doute de ceci, que le phrasé de James Noël allège la parole de l'énigme, et se fait règle d'être dans le même temps à l'écoute des autres et de soi.

Poésie directe, mais surtout travaillée, habile à débusquer les ratés de la langue quotidienne, autoritaire jusqu'à l'absurde, traçant, par exemple,  dans un raccourci significatif les sens opposés du mot "droit", si essentiel en Haïti, justement :
"ce fou de pays / n'a légalement droit / ce pays qui n'a pas droit à l'aurore / parce qu'insoumis". L'image est progressivement saturée par les autres figures de la ligne : les "larmes parallèles", le gratte-ciel d'ordures, "les rafales" qui "raturent" la ville. À l'inverse, c'est le monde des rondeurs, de "la compétence de tes seins à travailler la souplesse / de l'avenir des mains", la précise attention des sens au corps de l'autre, émise dans la parole de la séduction, un instant jubilatoire, mais immédiatement cassée par l'irruption de la menace : "j'aime t'embrasser / les yeux loués aux mains d'enfants / experts en l'art d'effrayer la paix d'une colombe / qui voit venir la mort ailée / depuis les bras ouverts des lance-pierres". Il faut sans cesse rappeler le sens de la menace, comme dans l'hommage à Jacques Roche, journaliste assassiné, ou bien à une fillette enlevée, violentée et à qui on a crevé les yeux ("Le crime aveugle"). 
Il faut avoir présent sans cesse à la conscience cette venue haïtienne depuis "un trou d'air", et ce "non-lieu" qu'est ce pays "sans aile" –sauf sur son drapeau-, dont les morts demeurent sans sépulture, notamment après le cyclone sur Gonaïves, ce "vil bordel", auquel le monde n'a prêté que trop peu d'attention. Il faut résister, mais aussi ne pas se payer d'illusions, par une parole annonciatrice, seulement féconde de fausses espérances : pas "de feintes de colibri blessé à mort", mais "une lampe / chaude confidence / dans un fond caché de la mer", ou bien "la perspective de me changer en pierre".
À chaque décharge de parole, le tesson de verre fait couler le sang du vitrier des jours et des nuits, qui sans relâche, se remet à l'ouvrage.

Parent de la mer qui pourrait accomplir la toilette intime de l'île-monde en mal d'avènement, le poète a désormais l'étroite connaissance de ses lieux propres, "à la portée de tous / à la santé du monde". Il faut aussi entendre dans ce dernier souhait ce que les lettres haïtiennes rappellent avec insistance : une même déraison guette les sociétés abasourdies.

Yves Chemla

{{James Noël, Le Sang visible du vitrier, Montréal, les Éditions du CIDHICA, 2007}}

Retour à la page précédente

Mardi 1 Juillet 2008
Lu 621 fois


Catalogue des films / Film Catalog

Editeur et distributeur de DVD indépendant, le Collectif 2004 Images est spécialisé dans la production documentaire haïtienne et présente des films d'auteurs inédits, qu'il diffuse auprès du grand public, des festivals de films et dans le réseau des médiathèques et universités. Il intègre également à son catalogue des oeuvres de réalisateurs étrangers, qui portent un regard singulier sur Haïti. Pour connaître les droits de diffusion et d'acquisition, n'hésitez pas à nous contacter info@collectif2004images.org


Independant film publisher and distributor, the Collectif 2004 Images, is specialized on Haitian documentary ; it's large catalog of films includes those made by Haitian authors as well as foreign filmakers baring a singular view on Haiti. Most of our films are available for the general consumer and institutions. Please, check with us for the rights info@collectif2004images.org



Claudia Brutus, plasticienne
L' "Ode à la Mémoire" de Ronald Mevs
Sébastien Jean
Eddy Saint-Martin, plasticien
Manuel Mathieu
20 artistes pour haïti
Chantal Regnault
Marie-Louise Fouchard
 	Le Collectif 2004 Images, présent à la 5ème Journée des associations franco-haïtiennes - le 28 juin 2008
Charles Carrié
Exposition: "Femmes en mythologie, mythologie de femmes" et portraits d'artistes
Seisme du 12 janvier 2010: Des oeuvres à partir des débris...
Recherche



Inscription à la newsletter

Les News


L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Partager ce site