Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
En Haïti

« Le désespoir des anges » radioscopie des gangs armés de Port-au-Prince, années 2000…par Valérie Marin La Meslée



Ce roman d’Henry Kénol, paru fin 2009, est l’un des premiers livres publiés par « l’Atelier du Jeudi soir » à Port-au-Prince. Vivement sa réimpression !*
      
       Quand on a eu la chance d’avoir le livre d’Henry Kénol entre les mains –publié en Haïti et malheureusement épuisé pour l’instant- on n’a qu’une seule envie : le faire connaître. « Le désespoir des Anges » est un roman grand public qu’une fois ouvert, on ne lâche pas, or la veine dite « populaire » n’est pas la plus courante en Haïti, à l’exception d’une partie de l’œuvre d’un Gary Victor. Surprise, donc, que de se retrouver plongé en direct dans cette cité de Port-au-Prince, en suivant le destin d’une jeune fille qui s’y va s’y perdre corps et âme. A cette enfant de milieu modeste, douée pour les études, l’avenir semblait pourtant prometteur…Devenue la compagne d’un chef de gang, tout n’est plus autour d’elle, et en elle,  que violence, délinquance, sexe, prostitution, drogue, compromis avec le pouvoir…

De quoi est donc faite cette jeunesse embarquée pour le pire ? Voilà ce que nous apprend ce roman noir, où l’action se déroule sur un rythme effarant, où une spirale infernale entraîne des personnages forts aux relations perverses à vivre leur fin du monde. Kénol écrit sans tabou, usant d’une langue crue, et décrivant toutes sortes de scènes dont certaines atteignent une cruauté difficilement soutenable. Le nom de cet auteur n’est pas connu, il est cadre gestionnaire dans une entreprise haitienne et c’est son premier livre. Je l’avais rencontré lors d’une séance de l’Atelier d’écriture du Jeudi soir que Lyonel Trouillot a fondé à Port-au-Prince voici bientôt cinq ans,  avec une petite équipe,  dont Henry Kénol. La plupart des membres sont issus de la classe moyenne, ce qui ne les empêche pas de vouloir en découdre avec les mots ! Et de s’en servir pour explorer des univers qu’ils ne fréquentent pas ; je me souviens des propos de Lyonel Trouillot invitant ce soir là les participants à s’impliquer par leurs sujets dans les problèmes de la société haïtienne. Henri Kénol s’y est pleinement confronté ici : « le contexte de naissance du livre, explique-t-il c’est cette insécurité pénible et cruelle qui faisait, à une époque encore récente, l'actualité au quotidien: les kidnappings, les viols, les assassinats... et la réalité de ces gangs armés auxquels des actions de plus en plus audacieuses contribuaient à donner un aura d'invincibilité. Le phénomène des gangs armés est assez nouveau en Haiti. Ce ne sont plus des groupes paramilitaires, comme nous avons eu par le passé, formés dans un cadre purement politique par des régimes répressifs. Les gangs cette fois agissent pour leur propre compte, ont une notion de "territoire" ou de fief, obéissent à un et/ou des chefs sorti de leurs rangs et choisis par eux. Si le pouvoir en place les utilise à des fins répressives et d'intimidations, ce n'est qu'après avoir "négocié" leurs actions. 
Pour en savoir plus, Henry Keynol investigue et recueille des témoignages dans des conditions qu’il avoue difficiles. « Je découvrais des communautés entières prises en otage, un mode de fonctionnement, un type de société "policée", des lois brutales régissant une sorte de justice sommaire et abjecte, toute une population terrorisée condamnée à subir, avec la bénédiction d'un gouvernement en place, le joug terrible des gangs qui avaient pris totalement le contrôle des bas quartiers et des bidonvilles. »

Pendant huit mois il rédige son manuscrit et le soumet aux membres du groupe du Jeudi :« Lyonel et l'Atelier m'ont ensuite aidé dans le dépouillement et l'affinage du style, contribuant largement à faire de ce roman, publié en décembre 2009,  un ouvrage apprécié du public Haitien, qui nous pressure pour une nouvelle édition car il n’en existe plus aucun exemplaire sur le marché. »
 
       A ce jour, l’association L’atelier du jeudi soir  a publié, en plus du roman de Kénol, trois collectifs et un recueil de poèmes de Makendy Simon. Il produit aussi des textes pour des revues telle Riveneuve continents, ainsi que des éditions locales d’œuvres d’auteurs haitiens publiés à l’étranger. , Chaque jeudi, le rituel se maintient, « nous y mettons un point d’honneur » commente Henri Kénol. Ses activités n’ont pas cessé après le 12 janvier, malgré les conséquences matérielles et morales qui n’ont pas épargné le groupe. A preuve, les textes réunis par Lyonel Trouillot dans le livre « Haïti parmi les vivants » (Actes Sud-Le Point) où l’on trouve justement un texte d’Henry Kénol…
Il travaille actuellement à un recueil de nouvelles pour lequel il avait commencé d’écrire « Le désespoir des anges », mais le desespoir était trop grand. Il nous a valu un roman.

* A l'heure ou nous publions cet article, nous apprenons que le roman d'Henry Kenol sera publié chez Actes Sud.

Jeudi 6 Octobre 2011
Admin C2I
Lu 1362 fois


1.Posté par savannah savary le 11/10/2011 15:03
Henry Kénol écrit avec le ventre.
Bouleversante de puissance moulée dans les mots. Enveloppante de cette réalité qui nous frôle dans les rues et les coins de Port-au-Prince. Son roman m'a dévoilé un monde haïtien jusque-là pressenti, frôlé, mais pourtant inconcevable. Inconcevable jusqu'à la lecture du "Désespoir des anges".
Henry Kénol nous propulse de manière magistrale dans la matrice haïtienne avec un talent à la mesure de nos péripéties et nos chutes vertigineuses.

Nouveau commentaire :


Catalogue des films / Film Catalog

Editeur et distributeur de DVD indépendant, le Collectif 2004 Images est spécialisé dans la production documentaire haïtienne et présente des films d'auteurs inédits, qu'il diffuse auprès du grand public, des festivals de films et dans le réseau des médiathèques et universités. Il intègre également à son catalogue des oeuvres de réalisateurs étrangers, qui portent un regard singulier sur Haïti. Pour connaître les droits de diffusion et d'acquisition, n'hésitez pas à nous contacter info@collectif2004images.org


Independant film publisher and distributor, the Collectif 2004 Images, is specialized on Haitian documentary ; it's large catalog of films includes those made by Haitian authors as well as foreign filmakers baring a singular view on Haiti. Most of our films are available for the general consumer and institutions. Please, check with us for the rights info@collectif2004images.org



Claudia Brutus, plasticienne
L' "Ode à la Mémoire" de Ronald Mevs
Sébastien Jean
Eddy Saint-Martin, plasticien
Manuel Mathieu
20 artistes pour haïti
Chantal Regnault
Marie-Louise Fouchard
 	Le Collectif 2004 Images, présent à la 5ème Journée des associations franco-haïtiennes - le 28 juin 2008
Charles Carrié
Exposition: "Femmes en mythologie, mythologie de femmes" et portraits d'artistes
Seisme du 12 janvier 2010: Des oeuvres à partir des débris...
Recherche



Inscription à la newsletter

Les News


L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Partager ce site