Le dernier long film du cinéaste haïtien, Raoul Peck, « Meurtre à Pacot », sort en première mondiale le 5 septembre prochain à la 39ème édition du Festival international du film de Toronto (TIFF).

Le film évoque le quotidien des haïtiens après le violent séisme du 12 janvier 2010. C'est la deuxième fois que l'ex ministre de la culture de René Préval se penche sur les conséquences du violent tremblement de terre qui avait couté la vie à 300 000 personnes. Dans son dernier documentaire « Assistance mortelle » M. Peck avait dénoncé la gestion de l'aide internationale accordée à Haïti suite au séisme.

Le long métrage « Meurtre à Pacot » a bénéficié d'une subvention de 300 000 euros du Programme Afrique Caraïbe Pacifique Union Européenne au secteur culturels ACP.

Le projet du long métrage « Meurtre à Pacot » réunit deux artistes haïtiens de renommée internationale : le réalisateur Raoul Peck et l'écrivain Lyonel Trouillot. D'après la société de production Velvet film, le long métrage affiche une double ambition : renforcer l'industrie cinématographique haïtienne, notamment les compétences techniques, et obtenir une audience internationale.

« Meurtre à Pacot » raconte le quotidien de trois personnages au lendemain du tremblement de terre du 12 janvier 2010 à Port-au-Prince. Un couple de bourgeois intellectuels a vu sa grande maison s'écrouler et doit, dans les ruines de la demeure, se réinventer une vie dans une grande précarité matérielle. En parallèle, une jeune femme du ghetto urbain veut profiter de l'arrivée d'humanitaires occidentaux pour changer de vie.
Lire la suite sur le site de Radio Métropole...