Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Haïti dans le monde

20 octobre 2012 - 6 janvier 2013 > Exposition "Kafou : Haiti, Art and Vodou", Nottingham Contemporary, Nottingham, UK



20 octobre 2012 - 6 janvier 2013 > Exposition "Kafou : Haiti, Art and Vodou", Nottingham Contemporary, Nottingham, UK
La galerie Nottingham Contemporary présente une exposition majeure consacrée à l'art haïtien inspiré du vodou.
Près de 200 oeuvres de 35 artistes, des années 40 à nos jours, et provenant de diverses collections d'art d'Haïti, des Etats-Unis et d'Europe, KAFOU, est l'une des plus importantes expositions jamais réalisée autour de l'art haïtien, et de manière inhabituelle, à être présentée dans le cadre d'un programme dédié à l'art contemporain.
A part quelques exceptions, la majorité des artistes proviennent de milieux urbains et ruraux modestes et ont eu n contact minimum avec les mouvements artistiques moderne et contemporains mondiaux. L'extraordinaire beauté et le pouvoir imaginatif de leur travail, reflète la richesse de la culture et de l'histoire haïtienne, tout en contrastant avec l'image et la réputation d'extême pauvreté, d'oppression politique et de désastre naturel.
Le commissariat de Kafou est assuré par Alex Farquharson, directeur de la Nottingham Contemporary, et Leah Gordon, artisre et commissaire de la Ghetto Biennale à Port-au-Prince.

Vodou est une source majeure de l'imaginaire haïtien, et l'art haïtien est souvent le plus visionnaire et inventif lorsqu'il se réfère au vodou.
C'est sans doute ce qui attira tant les Surréalistes, tels André Breton, Maya Deren, Wilfredo Lam et Michel Leiris, par exemple. Son influence donne naissance à un surréalisme collectif. Selon René Depestre, "c'est toute la culture haïtienne qui est imprégnée avec le surréalisme populaire, qui se manifeste dans le vodou, à travers les arts plastiques et dans les différentes manières d'être des haitiens. En Haïti, même l'histoire politique est marquée par le surréalisme". Près de 90% des Haïtiens seraient vodouisants.

Le vodou, en Haïti, reflète l'expérience historique à un niveau surnaturel ou cosmogonique. Enraciné dans diverses croyances d'Afrique de l'Ouest, le vodou reflète la brutalité de l'esclavage, l'extraordinaire révolution de 1791-1804, et son histoire politique pleine de convulsions et souvent tragique.

Certains de ses loas, ou esprits, proviennent de figures historiques de la révolution. L'isolement politique et économique après 1804, par les grandes puissances coloniales, qui craignaient que ne se répande l'émancipation des esclaves, permit au vodou de se développer et de se fixer bien plus profondément en Haïti, qu' ailleurs dans la Caraïbe et en Amérique latine.

Durant la longue histoire de son développement, pendant et après la colonie, le vodou absorba les traits de nombreux autres systèmes de croyance : l'église catholique en particulier, mais aussi les croyances Taïno, la Franc-Maçonnerie, l'Islam ainsi que le folklore et la magie européens.
Son panthéon de lwa exprime toutes les facettes de la vie - l'amour romantique ou passionné, la guerre, le sexe, la mort, la maternité, les océans, l'agriculture, par exemple - et chaque lwa possède ses propres attributs et comportement, son vévé (pictogramme), comme pendant du saint catholique.

Cette exposition elle-même s'appelle Kafou, un des lwa, celui de la croisées des chemins, le point de jonction ou les mondes mortels et immortels se rencontrent.
Kafou: Haiti, Art and Vodou trace l'histoire de la représentation du vodou à travers des générations successives d'artistes haïtiens, dans les quatre espaces de la Nottingham Contemporary. Elle comprend également les oeuvres d'artistes également prêtres vodou (hougan): Hector Hyppolite, André Pierre et Lafortune Félix par exemple. L'exposition commence avec ce qui a été nommé "la Renaissance haïtienne", dont la source se retrouve parmi les artistes du Centre d'Art, fondé en 1944, qui permit à l'art haïtien d'attirer l'attention des collectionneurs internationaux.
Kafou représente les figures "clé" de la première génération Hyppolite, Rigaud Benoit, Wilson Bigaud, Castera Bazille, Préfète Duffaut (qui est décédé le 4 octobre 2012), Philomé Obin et Seneque Obin, fondateurs de l'école du Cap Haïtien.
Hyppolite, l'un des artistes majeurs de l'art haïtien, est ici représenté à travers un nombre important d'oeuvres datant des années 40. A la suite, on trouve les oeuvres de André Pierre, Celestin Faustin, Gerard Valcin, Alexandre Grégoire et Lafortune Félix, tandis que la troisième pièce, propose un ensemble  d'oeuvres d'artistes associés au mouvement de Saint-Soleil dans les années 70,80 et 90 chez lesquels les représentations des lwa sont moins précises, plus éthérées et parfois tendant vers une forme d'abstraction.

Une quatrième section présente, propose des artistes pulsé récents dont le groupe des Atis Rezistans, qui fabriquent des assemblages surnaturels à partir de matériaux recyclés (pièces de voiture, vêtement, crânes, os…) et bois scullpté en provenance de leur voisinage du bas de la ville de Port-au-prince; les descriptions baroques et visionnaires des esprits qu'on trouve sur les drapeaux fabriqués à partir de perles et sequins par Myrlande Constant, Edouard Duval-Carrié et Frantz Zephirin démontrent la puissance de la fusion entre le vodou et l'histoire politique haïtienne.

Cette exposition sera accompagnée d'un catalogue richement illustré et comprenant des textes de Colin Dayan, Alex Farquharson et un triologue entre Leah Gordon, Wendy Asquith et Katherine Smith.

En savoir plus ici

Lire l'article du 21/10/12 paru dans The Guardian
Lire l'article du 22 /10/12 paru dans The Independant

Vendredi 28 Septembre 2012
Admin C2I
Lu 1084 fois

Nouveau commentaire :


Catalogue des films / Film Catalog

Editeur et distributeur de DVD indépendant, le Collectif 2004 Images est spécialisé dans la production documentaire haïtienne et présente des films d'auteurs inédits, qu'il diffuse auprès du grand public, des festivals de films et dans le réseau des médiathèques et universités. Il intègre également à son catalogue des oeuvres de réalisateurs étrangers, qui portent un regard singulier sur Haïti. Pour connaître les droits de diffusion et d'acquisition, n'hésitez pas à nous contacter info@collectif2004images.org


Independant film publisher and distributor, the Collectif 2004 Images, is specialized on Haitian documentary ; it's large catalog of films includes those made by Haitian authors as well as foreign filmakers baring a singular view on Haiti. Most of our films are available for the general consumer and institutions. Please, check with us for the rights info@collectif2004images.org



Claudia Brutus, plasticienne
L' "Ode à la Mémoire" de Ronald Mevs
Sébastien Jean
Eddy Saint-Martin, plasticien
Manuel Mathieu
20 artistes pour haïti
Chantal Regnault
Marie-Louise Fouchard
 	Le Collectif 2004 Images, présent à la 5ème Journée des associations franco-haïtiennes - le 28 juin 2008
Charles Carrié
Exposition: "Femmes en mythologie, mythologie de femmes" et portraits d'artistes
Seisme du 12 janvier 2010: Des oeuvres à partir des débris...
Recherche



Inscription à la newsletter

Les News


L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Partager ce site