Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Haïti dans le monde

18 et 19 mai 2012 > "Global University and Haiti: An account, Visions and Reality" - 2è Rencontres internationales entre porteurs de projets au Little Haïti Cultural Center, Miami, EU




Coopérations inter universitaires et professionnelles Haïti/ France / Etats Unis
Réalités et perspectives




1.    Contexte

•    Haïti des Initiatives, 1ère édition le 19 février 2011 à Paris, La Villette

Le 19 février 2011 à Paris s’est tenue la première édition d’Haïti : des initiatives, journée de rencontres organisée sous l’impulsion du service culturel de l’ambassade d’Haïti en France et des principales associations franco haïtiennes. L’objectif était de présenter des initiatives haïtiennes, des programmes qui, dans les domaines de l’agriculture/pêche, éducation et culture, avaient fait preuve d’efficacité et avaient généré des revenus. Le succès de cette journée auprès du public, des institutionnels, de la diaspora et des médias, a montré qu’elle répondait au besoin de faire connaître l’Haïti des projets, cet Haïti en marche qui se construit discrètement.

Forts de cette expérience, le service culturel et ses partenaires décident d’organiser une deuxième édition de ces rencontres sur le thème des projets interuniversitaires et des transferts de compétence dans les domaines professionnels et économiques. Conscients que le développement durable d’Haïti passe par une éducation et un enseignement supérieur de qualité  pour tous, il a été décidé de l’organiser à Miami afin de provoquer des échanges et des rencontres entre projets haïtiens, américains et français et tenter une coordination, en raison aussi du partenariat avec le Haïti Cultural Center et en raison de la proximité de Miami avec Haïti.

•    Contexte général de l’éducation en Haïti

Cette action s’inscrit dans le cadre de la refondation du système d’éducation universitaire haïtien post séisme. L’éducation a payé un lourd tribut lors du tremblement de terre de janvier 2010 : 80% des infrastructures scolaires et universitaires ont été détruites et plus de 500 universitaires (étudiants, professeurs..) auraient disparu. Face à l’ampleur de la catastrophe, il s’agit pour les partenaires internationaux d’accompagner le gouvernement haïtien pour la refondation du système éducatif en s’inscrivant dans le cadre des priorités du gouvernement haïtien (Plan national d’éducation et de formation PNEF de 1997 et de 2005, plan du GTEF de 2010) qui sont : l’expansion de l’offre scolaire, l’amélioration de la qualité de l’éducation, le renforcement de la gouvernance… en vue d’atteindre les objectifs de l’Education pour tous.

•    Francophonie - créolophonie / Etats Unis

Haïti étant un des membres actifs de la francophonie, c’est avec une empathie réelle que les pays francophones se sont portés au secours de la capitale haïtienne. Les universités françaises ont formé un consortium qui comprend plus d’une cinquantaine d’établissements. Des institutions telles que la Fondation de France, l’AFD agence française de développement et l’IRD Institut de recherche pour le développement, jouent un rôle important en matière de partage des connaissances.

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) agit en Haïti depuis une vingtaine d’années en collaboration avec l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) et des opérateurs comme l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), l’Association internationale des Maires francophones (AIMF), TV5Monde et l’Université Senghor en vue de la coordination de l’action d’enseignement francophone. Pour ce qui concerne le secteur éducatif universitaire, l’offre de la coopération multilatérale francophone en Haïti donne la priorité au renforcement des capacités des institutions et à la refondation du système éducatif : création de locaux, constitution d’un réseau numérique académique, formations et rémunérations des professeurs, bourses d’études pour les étudiants, aide au maintien sur place des enseignants qualifiés, aide à la constitution d’une conférence des recteurs des universités haïtiennes, aide à la création de structures de recherche doctorale, etc.

L’aide des universités et des institutions américaines et canadiennes est également substantielle. Elle touche surtout à la recherche et à l’insertion des enseignants dans des réseaux scientifiques qui ouvrent sur des problématiques connexes pouvant servir de modèle au cas haïtien. Avec la FIU, la FU, UMASS, Virginia Tech, MIT, Perdue University, l’USAID…, des actions d’urgence ont été lancées qui ont permis de remplacer dans certains cas une partie du matériel perdu pendant la catastrophe. Des recherches sont conduites dans les domaines de l’agronomie, la culture, les TIC … et des transferts de compétences sont à l’œuvre qui permettent d’inscrire Haïti dans le répertoire des terrains de recherche les plus productifs et les plus intéressants.


2.    Objectifs
Pour les spécialistes des relations universitaires entre Haïti, la France et les USA, il est évident que ces relations montrent une concurrence entre les tropismes français et américains qui perdurent dans les projets initiés après le séisme. Au risque d’une confrontation stérile entre des projets concurrents, les différentes approches de la collaboration universitaire et du transfert de compétences gagneraient à être mieux intégrées au projet éducatif haïtien dans son ensemble et dans les programmes de développement in situ, plutôt que de se limiter à une lutte d’influence entre les camps.

Dans l’intérêt des Haïtiens pour la refondation de l’éducation universitaire haïtienne, comme pour l’aide au développement, il est indispensable de sortir de cette juxtaposition de modèles, de multiplier les partenariats croisés et de créer les conditions d’une complémentarité et d’une coordination entre les différents projets inter universitaires internationaux et les projets économiques dans lesquels les universités internationales interviennent.


•    établir un état des lieux des coopérations inter universitaires (américaine, française) au bénéfice de l’enseignement supérieur haïtien ;
•    sélectionner une dizaine de projets exemplaires par leur efficacité et par leur caractère innovant, les présenter en évoquant les approches, les résultats, les difficultés rencontrées…
•    Initier et développer les  relations entre les universités haïtiennes, américaines et françaises, favoriser des rencontres et des échanges, créer une mise en réseau,  initier et favoriser la coordination entre ces différents programmes  au bénéfice des universités haïtiennes ;
•    mise en parallèle des expériences des étudiants boursiers haïtiens des programmes américains (Help…) et des programmes français (université de Poitiers…), entendre les points de vue des bénéficiaires haïtiens (accueil, montant des bourses, suivis, retour en Haïti…)
•    appel à la diaspora haïtienne pour sa participation à la refondation de l’éducation et de la culture  (banque de données sur expertise de la diaspora…)
Après le colloque, une parution regroupant les différentes interventions  sera éditée sous l’égide de FIU. Un site web sera monté pendant  cette rencontre qui permettra de continuer les échanges.


Organisateurs

En France : Service culturel de l’Ambassade d’Haïti en France, Université Panthéon Sorbonne, Haïti Futur, Collectif 2004 Images,  GRAHN (groupe de réflexion et d’action pour une Haïti nouvelle), PAFHA (Plateforme d’associations franco haïtiennes), Collectif Haïti de France

Aux Etats Unis : Florida International University FIU, Latin American Caribbean Center LACC, Haitian Cultural Arts Alliance HCAA, Little Haïti cultural center LHCC

Partenaires
Ministères haïtiens des Affaires Etrangères et de la Culture et Communication, Direction culturelle de la ville de Miami, Green Family Fondation, Consulat de France à Miami, Consulat d’Haïti à Miami

Programme détaillé des tables rondes à venir

Voir le programme Haïti des Initiatives 2011


 

Lundi 7 Mai 2012
Admin C2I
Lu 888 fois


Catalogue des films / Film Catalog

Editeur et distributeur de DVD indépendant, le Collectif 2004 Images est spécialisé dans la production documentaire haïtienne et présente des films d'auteurs inédits, qu'il diffuse auprès du grand public, des festivals de films et dans le réseau des médiathèques et universités. Il intègre également à son catalogue des oeuvres de réalisateurs étrangers, qui portent un regard singulier sur Haïti. Pour connaître les droits de diffusion et d'acquisition, n'hésitez pas à nous contacter info@collectif2004images.org


Independant film publisher and distributor, the Collectif 2004 Images, is specialized on Haitian documentary ; it's large catalog of films includes those made by Haitian authors as well as foreign filmakers baring a singular view on Haiti. Most of our films are available for the general consumer and institutions. Please, check with us for the rights info@collectif2004images.org



Claudia Brutus, plasticienne
L' "Ode à la Mémoire" de Ronald Mevs
Sébastien Jean
Eddy Saint-Martin, plasticien
Manuel Mathieu
20 artistes pour haïti
Chantal Regnault
Marie-Louise Fouchard
 	Le Collectif 2004 Images, présent à la 5ème Journée des associations franco-haïtiennes - le 28 juin 2008
Charles Carrié
Exposition: "Femmes en mythologie, mythologie de femmes" et portraits d'artistes
Seisme du 12 janvier 2010: Des oeuvres à partir des débris...
Recherche



Inscription à la newsletter

Les News


L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Partager ce site