Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Haïti dans le monde

Victoire pour les « braceros » haïtiens ! 500 coupeurs de canne à sucre vivant en République dominicaine viennent de gagner un procès contre leur employeur : la famille Vicini.

Un tribunal dominicain a rendu un verdict favorable à un groupe de 500 braceros haïtiens qui réclamaient à un consortium sucrier privé la formalisation de leurs contrats de travail portant sur l’octroi de bonifications, de salaires à Noël et d’une couverture d’assurance médicale, entre autres revendications, a appris le Groupement d'appui aux rapatriés et aux réfugiés (GARR)



La décision prise par la juge Ana María Pérez Patin, du Tribunal du Travail de San Pedro de Macorís (Est de la République Dominicaine), sanctionne l’usine Cristóbal Colon, propriété du Groupe Vicini, l’un des plus anciens de l'industrie sucrière dominicaine.

Le verdict du tribunal, qui intervient 10 ans après que la justice eut été saisie du conflit, dispose que les représentants de l’usine doivent se réunir avec les travailleurs haïtiens pour formaliser à l’écrit les contrats de travail, principale revendication des braceros.
 
Cette décision serait la première rendue en ce sens en République Dominicaine et son application est réclamée « provisoirement » avant tout recours éventuel.

Le tribunal a rejeté l’allégation de l'usine sucrière selon laquelle  les braceros haïtiens ne détiennent pas de carte d'identité électorale (cédula) les habilitant à formaliser des contrats de travail. « Chacun des demandeurs est identifié par un numéro que lui donne l'entreprise et certains ont un numéro d'identification envoyé par le bureau de la Migration », a objecté le tribunal, en rappelant que les lois locales sur le travail sont à caractère territorial et régissent sans distinction Dominicains et étrangers.

La juge dominicaine a aussi rejeté  l'argument des patrons de l'usine Colon sur la condition transitoire des travailleurs haïtiens qu’ils ont qualifiés de "journaliers".

A cet argument, elle a opposé le fait que les remises courantes accordées par l'entreprise aux braceros en ce qui a trait au paiement de l'assurance sociale confirment leur statut de travailleurs réguliers.

En outre, les braceros réclament la reconnaissance de leurs années de service comme employés de l’usine des Vicini, soit depuis 1959.

Source: le GARR

Dimanche 30 Novembre 2008
Lu 4632 fois


Catalogue des films / Film Catalog

Editeur et distributeur de DVD indépendant, le Collectif 2004 Images est spécialisé dans la production documentaire haïtienne et présente des films d'auteurs inédits, qu'il diffuse auprès du grand public, des festivals de films et dans le réseau des médiathèques et universités. Il intègre également à son catalogue des oeuvres de réalisateurs étrangers, qui portent un regard singulier sur Haïti. Pour connaître les droits de diffusion et d'acquisition, n'hésitez pas à nous contacter info@collectif2004images.org


Independant film publisher and distributor, the Collectif 2004 Images, is specialized on Haitian documentary ; it's large catalog of films includes those made by Haitian authors as well as foreign filmakers baring a singular view on Haiti. Most of our films are available for the general consumer and institutions. Please, check with us for the rights info@collectif2004images.org



Claudia Brutus, plasticienne
L' "Ode à la Mémoire" de Ronald Mevs
Sébastien Jean
Eddy Saint-Martin, plasticien
Manuel Mathieu
20 artistes pour haïti
Chantal Regnault
Marie-Louise Fouchard
 	Le Collectif 2004 Images, présent à la 5ème Journée des associations franco-haïtiennes - le 28 juin 2008
Charles Carrié
Exposition: "Femmes en mythologie, mythologie de femmes" et portraits d'artistes
Seisme du 12 janvier 2010: Des oeuvres à partir des débris...
Recherche



Inscription à la newsletter



L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Partager ce site