Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
En Haïti

Réponse des institutions privées haïtiennes à la déclaration de Mme Irina Bokova, Directrice Générale de l'UNESCO sur l'interdition du commerce d'oeuvres d'art haïtienne



 Port-au-Prince, le 13 février 2010,

A l’attention de Madame Irina Bokova


Directrice générale de l’UNESCO


Maison de l’Unesco


7, place de Fontenoy


75352 Paris 07 SP France


OBJET : SAUVEGARDE ET SECURISATION DU PATRIMOINE CULTUREL HAITIEN


Madame la Directrice Générale, 



Nous représentons un groupe d’artistes, d’institutions, de galeristes et d’opérateurs culturels qui mènent actuellement une course contre la montre pour tenter de sauvegarder les œuvres d’art et les collections hébergées dans les bâtiments détruits lors du séisme du 12 janvier 2010 en Haïti. Nous avons d’ailleurs eu des entretiens avec Monsieur Bernard Hadjadj, votre envoyé spécial, lors de sa récente visite en Haïti.


Nous avons appris que, suite au séisme du 12 janvier, l’Unesco lance une campagne visant à protéger du pillage et de la dispersion de notre patrimoine mobilier, notamment les collections d’art présentes dans les musées, les galeries et les églises endommagés du pays. Vous avez à cet effet sollicité le soutien du Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, lui demandant d’assurer, autant que possible, la sécurité immédiate des sites où se trouvent ces œuvres d’art, et d’envisager également de recommander au Conseil de sécurité d’adopter une résolution instituant une interdiction temporaire du commerce ou du transfert des biens culturels haïtiens.



Nous soutenons sans réserve l’esprit de cette initiative et nous vous en sommes reconnaissants, car il nous semble indispensable, pour sauvegarder nos biens culturels patrimoniaux, d’en assurer la sécurité, d’en réglementer l’exportation et de les protéger également de tout trafic interne.


Nous sommes cependant inquiets quant à la façon dont sera formulée et appliquée cette mesure d’interdiction temporaire si elle venait à être prise et nous sommes convaincus qu’il faudrait y apporter certaines nuances.



Il nous paraît tout d’abord indispensable de dissocier la circulation des œuvres à caractère patrimonial‑ qui devront être répertoriées - du marché de la création contemporaine qui concerne et fait vivre plusieurs milliers d’artistes dans notre pays. Nous pensons qu’il faut éviter que ces mesures nécessaires aboutissent à un gel total du marché de l'art haïtien, car les conséquences seraient désastreuses sur une communauté artistique déjà terriblement éprouvée par le séisme. Nous craignons en effet qu'ils ne souffrent d'une mesure trop rigide qui les priverait de toutes ressources, plus vitales encore en ces temps de détresse. La sortie d’œuvres contemporaines peut contribuer à leur sauvegarde hors de nos frontières, tout en aidant nos artistes et galeristes à survivre.



Nous sommes tout aussi inquiets, non seulement sur les mécanismes à mettre en place pour garantir l’efficacité du contrôle, mais aussi, vu la faiblesse de nos institutions, sur la réelle détermination ou la force des moyens mis en œuvre par l'appareil d'Etat ou tout autre organisme de contrôle, pour prendre en charge de manière effective la lutte contre l’expatriation frauduleuse des œuvres d'art et, le cas échéant, la saisie et la récupération des œuvres exportées illégalement via la frontière haïtiano-dominicaine ou par voie aérienne.



D’autre part, au-delà des considérations purement matérielles, nous sommes intimement persuadés que la création artistique peut et doit jouer un rôle guérisseur par rapport au traumatisme que nous subissons et dont les blessures nous marqueront longtemps. Et nous sommes profondément convaincus qu’aujourd’hui plus que jamais, Haïti a besoin que ses artistes soient représentés à l’international pour faire entendre notre voix, à un moment où le monde entier a les yeux fixés sur le drame que nous vivons. Il nous semble donc important que les artistes et leurs œuvres puissent voyager pour partager avec d’autres peuples le vécu du cataclysme du 12 janvier.



Persuadés que vous comprendrez nos inquiétudes et sachant compter sur votre sagesse bienveillante à l'égard de nos artistes et de notre patrimoine, nous vous prions, Madame la Directrice générale, de croire en notre plus parfaite considération.




Colette PERODIN ARMENTA - FONDATION CULTURE CREATION



Lorraine MANGONES - FONDATION CONNAISSANCE ET LIBERTE – CENTRE D’ART



Mireille PERODIN JEROME - GALERIE JEROME



Axelle LIAUTAUD – CENTRE D’ART - GINGERBREAD



Gael MONNIN – GALERIE MONNIN



Barbara PREZEAU STEPHENSON - FONDATION AFRICAMERICA - AICA SUD CARAIBE



Michel-Philippe LEREBOURS - MUSEE D'ART HAITIEN DU COLLEGE SAINT-PIERRE



Michelle G. FRISCH - GALERIE MARASSA



Marie Alice THEARD- FONDATION THEARD



Georges NADER Jr. - MUSEE GALERIE D'ART NADER



Eddy JEAN REMY - ASSOCIATION DES ARTISTES ET ARTISANS DE CROIX DES BOUQUETS (ADAAC)



Arnold ANTONIN – CENTRE PETION BOLIVAR



Paula CLERMONT PEAN - CENTRE CULTUREL PYEPOUDRE



Philippe DODARD –PEINTRE - SCULPTEUR



Frédéric MANGONES -  ARCHITECTE



Odile LATORTUE - ARTISTE PEINTRE



Jean Pascal MERISIER (Pasko) - ARTISTE PEINTRE



Marie-Hélène CAUVIN - PEINTRE/GRAVEUR




Lire a note sur l'interdiction du commerce d'oeuvres d'art



Samedi 13 Février 2010
Lu 1342 fois


Catalogue des films / Film Catalog

Editeur et distributeur de DVD indépendant, le Collectif 2004 Images est spécialisé dans la production documentaire haïtienne et présente des films d'auteurs inédits, qu'il diffuse auprès du grand public, des festivals de films et dans le réseau des médiathèques et universités. Il intègre également à son catalogue des oeuvres de réalisateurs étrangers, qui portent un regard singulier sur Haïti. Pour connaître les droits de diffusion et d'acquisition, n'hésitez pas à nous contacter info@collectif2004images.org


Independant film publisher and distributor, the Collectif 2004 Images, is specialized on Haitian documentary ; it's large catalog of films includes those made by Haitian authors as well as foreign filmakers baring a singular view on Haiti. Most of our films are available for the general consumer and institutions. Please, check with us for the rights info@collectif2004images.org



Claudia Brutus, plasticienne
L' "Ode à la Mémoire" de Ronald Mevs
Sébastien Jean
Eddy Saint-Martin, plasticien
Manuel Mathieu
20 artistes pour haïti
Chantal Regnault
Marie-Louise Fouchard
 	Le Collectif 2004 Images, présent à la 5ème Journée des associations franco-haïtiennes - le 28 juin 2008
Charles Carrié
Exposition: "Femmes en mythologie, mythologie de femmes" et portraits d'artistes
Seisme du 12 janvier 2010: Des oeuvres à partir des débris...
Recherche



Inscription à la newsletter



L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Partager ce site