Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Haïti dans le monde

"Merci pour Haïti", concert de lancement du nouvel album de James Germain le 2 octobre 2010 au New Morning, Paris!




Après plusieurs années de gestation, James Germain revient avec un 3ème album Kreol Mandingue aux sonorités maliennes, qu'il présentera au New Morning, à l'occasion d'un concert-évènement "Merci pour Haïti" dont une partie des recettes sera reversées à un projet musical en Haïti.


POUR SON 3 è ALBUM "KREOL MANDINGUE", LE CHANTEUR HAÏTIEN JAMES GERMAIN REVISITE LES CHANSONS TRADITIONNELLES DE SON PAYS ET LES «HABILLE» DE   SONORITÉS ET DE VOIX AFRICAINES. LA FUSION DE DEUX CULTURES QUI SONNE COMME UNE ÉVIDENCE !

DATE DE SORTIE 27 septembre 2010

Depuis des années, le chanteur haïtien, James Germain, navigue avec charme et candeur dans les paradoxes. Né en 1968   à Port Au Prince, il a grandi sur la colline de St Antoine, un quartier populaire de la capitale. Catholique comme son père, il chante dans l'église protestante où sa mère s'est convertie, tout en courant la nuit tombée aux longues cérémonies vaudous. Entre Gospel et invocations des loas (les esprits vaudous), il chante pour la fête de l'école. La rencontre avec Lina Mathon Blanchet (grande dame de la musique Haïtienne) lui enseigne la tradition du chant haïtien : il apprend alors que les chants vaudous qu'il entend et chante depuis son enfance, font eux aussi partie de la musique « savante ».
Le culte vaudou en Haïti  est à la fois lieu de mémoire et source d'inspiration pour les arts : musique, danse, littérature...
C'est le début d'une belle aventure. James chante avec bonheur les grands airs traditionnels du répertoire vaudou. Il chante aussi les standards de gospel, qui font partie pour lui de cette même tradition.
En 1989, départ pour Paris. Il enrichit son expérience musicale au conservatoire Claude Debussy. Il se produira alors à capella ou avec des musiciens, dans un répertoire varié qui va de la musique occidentale à la musique noire de toutes les diasporas.

C'est en 1995 que sortira son premier album « Kalfon Miwi » (Déclic/Blue Silver). L'accompagne dans cette aventure la « crème » des musiciens et compositeurs de la demie-île : Beethova Obas, Loulou Dadaille, et l'indispensable Ralph Boncy. Ce premier disque l'entraîne aux rivages des musiques créoles, de la samba, du kompa, du zouk.

En 1997 viendra le deuxième album :« Assotô » (Déclic/Blue Silver). James Germain, continue de séduire par sa voix haute, expressive, qui allie un naturel puissant à une étonnante lisibilité dans tous les répertoires. Dans ce disque on se rappelle notamment une   très belle reprise de « Quand on a que l'amour » de BREL.

Mais James Germain est un artiste aux multiples facettes. En 1996, il s'essaie avec succès au théâtre. Il participe à la nouvelle version de « La tragédie du roi Christophe » d'Aimé Césaire, proposée par le metteur en scène Jacques Nichet. En 1997/98, il participera à la pièce de Dario Fo, « Mistero Buffo », mise en scène par Dominique Lurcel. Puis il créera un spectacle, joué au « Festival de l'Imaginaire » à Paris, basé sur des comptines et des chants haïtiens. «Vilokan » raconte tout simplement son enfance en Haïti. La performance sera unanimement saluée par la critique.
Dans les années 2000, il rentre vivre en Haïti, où il collabore avec de nombreux artistes. Ainsi, fera t-il partie du projet de Jacob Desvarieux, « Haïti troubadour » (2001/2002), et sa participation au spectacle « Hommage à Toussaint Louverture » le mènera jusqu'au fameux Carnegie  Hall de New-York (2003). Il y retournera en 2004, pour participer à un concert anniversaire, commémorant l'indépendance d'Haïti, où il chantera au côté d'artistes aussi prestigieux qu'Harry Belafonte.

C'est en 2008, après sa rencontre avec la chorégraphe haïtienne Kettly Noël, qu'il décide de s'installer au Mali pour préparer le spectacle « Chez Rosette ». Ce spectacle de danse contemporaine, où James chante et danse, sera joué dans plusieurs pays entre 2008 et 2010 : Afrique, France, Suède... Dès son arrivée, James se lie avec de nombreux artistes maliens, et commence à se produire régulièrement sur scène. Peu à peu la musique africaine lui apparaît comme une évidence : c'est là que se trouvent ses origines ! Naît alors un projet d'album, mélangeant les chansons traditionnelles haïtiennes et les chants maliens. Il rentre en studio avec des musiciens africains et enregistre son 3ème opus simplement intitulé « Kréol Mandingue », ou  la fusion de deux cultures. Les chants traditionnels haïtiens, qui abordent ici les thèmes de la non-violence, de la misère, du sacré, de l'espoir.., y sont revisités et "habillés" par des sonorités et des voix africaines..
.
Même en exil, James Germain continue de porter partout où il le peut, par le chant, la musique, la danse, la parole de son pays, avec toujours   ce même désir de montrer les richesses de son île natale, et surtout la volonté de son peuple de continuer à s'affirmer contre les conditions dramatiques de son histoire...

Concert au New Morning le 2 octobre 2010 à 20h
7/9 rue des Petites Ecuries
75010 Paris

Réservations ICI

Une partie des recette sera reversée à un projet musical en Haïti via le Réseau Culture Haïti

RELATIONS PRESSE // Martine Le Goff - martine@aztecmusique.com -Tel :0I 43 58 92 30 / 06 82 65 12 69


Vendredi 24 Septembre 2010
Lu 1998 fois


Catalogue des films / Film Catalog

Editeur et distributeur de DVD indépendant, le Collectif 2004 Images est spécialisé dans la production documentaire haïtienne et présente des films d'auteurs inédits, qu'il diffuse auprès du grand public, des festivals de films et dans le réseau des médiathèques et universités. Il intègre également à son catalogue des oeuvres de réalisateurs étrangers, qui portent un regard singulier sur Haïti. Pour connaître les droits de diffusion et d'acquisition, n'hésitez pas à nous contacter info@collectif2004images.org


Independant film publisher and distributor, the Collectif 2004 Images, is specialized on Haitian documentary ; it's large catalog of films includes those made by Haitian authors as well as foreign filmakers baring a singular view on Haiti. Most of our films are available for the general consumer and institutions. Please, check with us for the rights info@collectif2004images.org



Claudia Brutus, plasticienne
L' "Ode à la Mémoire" de Ronald Mevs
Sébastien Jean
Eddy Saint-Martin, plasticien
Manuel Mathieu
20 artistes pour haïti
Chantal Regnault
Marie-Louise Fouchard
 	Le Collectif 2004 Images, présent à la 5ème Journée des associations franco-haïtiennes - le 28 juin 2008
Charles Carrié
Exposition: "Femmes en mythologie, mythologie de femmes" et portraits d'artistes
Seisme du 12 janvier 2010: Des oeuvres à partir des débris...
Recherche



Inscription à la newsletter



L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Partager ce site