Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Haïti dans le monde

Global Caraïbes - Focus sur la création contemporaine caribéenne 
du 12 juin au 17 octobre 2010

Qu’est-ce qu’être caribéen aujourd’hui ?
 Cette question complexe est abordée par l’exposition « Global Caraïbes » qui livre à travers les oeuvres de vingt-trois artistes issus de 11 pays du bassin caribéen, des réponses très personnelles à cette interrogation. 
«Global Caraïbes» prolonge l’exploration des territoires artistiques et singuliers engagée par le Musée International des Arts Modestes



A cette occasion, le MIAM dédie un espace à Edouard Duval-Carrié, artiste, collectionneur et commissaire de l’exposition. En écho à «Global Caraïbes», des oeuvres de deux artistes caribéens, Kcho, cubain et Hervé Télémaque, d’origine haïtienne vivant en France seront exposées, ainsi qu’une projection de photographies de peintures de rue, prises à Port-au Prince (Haïti), rassemblées dans le projet de livre du photographe anglais Pablo Butcher.

Artistes invités au MIAM
:
Edouard Duval-Carrié, un artiste collectionne
Kcho et Hervé Télémaque
« Urban Vodou », Politique et art de la rue en Haïti, photographies de Pablo Butcher.

Les artistes exposés: Alexandre Arrecha (Cuba), Nicole Awai (Trinidad), Jean-François Boclé (Martinique) Alex Burke (Martinique) Charles Campbell / Keisha Castello (Jamaïque) Christopher Cozier (Trinidad) Blue Curry (Bahamas) David Damoison (Martinique) Roberto Diago (Cuba) André Eugène (Haïti) Joëlle Ferly (Guadeloupe) Kendra Frorup (Bahamas) Joscelyn Gardner (Bardades) Marlon Griffith (Trinidad-et-Tobago) Hew Locke (Guyana) Melvin Martinez (Puerto Rico) Raquel Païewonsky (République dominicaine) iustavo Pena (République dominicaine) Vickie Pierre (Haïti) Jorge Pineda (République dominicaine) Betty Rosado (Pue Rico) Arthur Simms (Jamaïque)


Initiée par Culturesfrance dans le cadre de son programme « Caraïbes en création », et intégrée au programme officiel de la foire, Art Basel Miami Beach en 2009, « The Global Caribbean : Focus on the Caribbean Contemporary Visual Art Landscape », visait à renforcer la visibilité de la création artistique caribéenne auprès des principaux prescripteurs et décideurs du marché de l’art. Première exposition de cette envergure conçue, présentée dans la région et exportée vers d’autres destinations, The Global Caribbean, a été l’une des manifestations inaugurales du Little Haïti Cultural Center, nouvel espace culturel pluridisciplinaire, au cœur du quartier Haïtien de Miami, tourné vers l’importante et active communauté caribéenne implantée en Floride du Sud. Au-delà de la diversité plastique des œuvres présentées, cette exposition soulève un certain nombre de problématiques : quelle culture caribéenne partagée sur un territoire éclaté formé d’îles qui parlent des langues différentes ? Quelle légitimité à revendiquer une identité caribéenne, à l’heure où la mondialisation entraîne métis-sages et déplacements incessants des populations? Quel rôle pour la région Caraïbe sur la scène internationale ? La variété des matériaux utilisés et des thèmes abordés témoignent du foisonnement créatif de la région caribéenne et de la multiplicité des identités qu’elle englobe: sous le commissariat d’Edouard Duval-Carrié, artiste haï-tien résidant à Miami, photographies, sculptures, vidéos et installations se confrontent et soulignent la complexité culturelle, historique et politique de la notion d’espace caribéen.
Avec cette première étape au MIAM, Musée International des Arts Modestes à Sète, Culturesfrance favorise l’itinérance de cette exposition dans le monde.

Olivier Poivre d’Arvor, directeur de Culturesfrance
et
Sophie Renaud, directrice du Département des Echanges
et Coopérations artistiques de Culturesfrance


«Global Caraïbes», Focus sur la création contemporaine caribéenne prolonge l’exploration des territoires artistiques et singuliers engagée par le Musée International des Arts Modestes.
A cette occasion, le MIAM dédie un espace à Edouard Duval-Carrié, artiste, collectionneur et commissaire de l’exposition. En écho à «Global Caraïbes», des œuvres de deux artistes caribéens, Kcho, cubain et Hervé Télémaque, d’origine Haïtienne vivant en France seront exposées, ainsi qu’une projection de photographies de peintures de rue, prises à Port-au Prince (Haïti), rassemblées dans le projet de livre du photographe anglais Pablo Butcher.

Indépendamment de la grande variété des expériences artistiques, l’analyse des productions des artistes caribéens, met en avant l’endémique fragilité économique et sociale de cette région. A ce tableau s’ajoute un modèle racial s’apparentant à un patchwork, soumis à une évolution rapide, dans un laps de temps relativement court. L’histoire de cette région, antichambre du pouvoir colonial européen focalisé essentiellement sur le développement de ses colonies, n’a pas été particulièrement favorable à l’émergence d’une expression artistique. Cependant, certaines îles des Caraïbes font exception, qui bravant leur condition de colonisées, ont ressenti le besoin d’affirmer leur indépendance en s’appuyant sur une politique culturelle volontariste. Tel est le cas de Cuba, dont les musées et le programme éducatif artistique ont contribué à nourrir et promouvoir l’identité nationale. Sur un autre modèle, Haïti a imposé sa vitalité artistique grâce à la seule volonté et force de création de sa population dans une absence totale de soutien public.
Si les autres îles oscillent entre ces deux modèles, j’ai la conviction qu’elles contiennent toutes des foyers artistiques vivants.
Dispersés en Europe, aux Etats-Unis ou vivant en Caraïbes, ce sont ces artistes que je veux honorer et présenter dans cette exposition, d’abord à Miami, tête de pont des Caraïbes dans la région, mais aussi, grâce à Culturesfrance et au programme Caraïbes en Création, en France au MIAM, Musée International des Arts Modestes, et j’espère prochainement dans les îles des Caraïbes.

Edouard Duval-Carrié, artiste et commissaire. Edouard Duval- Carrié, un artiste collectionne

Edouard Duval-Carrié, artiste reconnu et chantre contemporain de la culture haïtienne et vaudou, s’est installé ( après un long périple, dans les Caraïbes, à Paris…) à Little Haïti, cœur du quartier haïtien de Miami.
Son atelier, centre névralgique ouvert et généreux, autour duquel se sont développés l’Alliance (Alyans Atizay Ayisyen) et le Centre Culturel haïtiens, est un territoire marqué par ses grands dessins blancs appliqués au po-choir sur les murs rouges, reproduits inversés sur la pochette du catalogue de l’exposition.
Havre de création actif et foisonnant, laboratoire d’idées, de langues (créole, espagnol, français et anglais), de techniques artistiques, d’actions culturelles et humanitaires à destination de la communauté haïtienne, c’est aussi un lieu ressource, vibrant, vivant où cohabitent, les outils et tubes de peintures, les œuvres en cours ou exposées, et les collections accumulées, de livres, jouets, minéraux, animaux empaillés, mappemondes, objets artisanaux, rituels vaudou et autres croyances….
Edouard Duval-Carrié collectionne, mais à la différence de son ami, Hervé Di Rosa, il ne court pas le monde, il l’amène à lui, marque son territoire artistique et invente sa propre représentation du monde.
Au MIAM, un choix d’œuvres d’ Edouard Duval-Carrié, présenté parmi une sélection de sa collection, objets rituels vaudou, art populaire haïtien, fera écho aux œuvres exposées dans «Global Caraïbes» ; c’est un peu du monde d’Edouard Duval-Carrié qui est reconstitué, de l’énergie qui l’anime, un fragment des Caraïbes dans le-quel il a conçu cette exposition.

Kcho et Hervé Télémaque

Hervé Télémaque et Kcho, sont tous deux originaires des Caraïbes. Si Hervé Télémaque quitte Haïti, son île na-tale, en 1957 pour étudier l’art à New York, puis s’installer à Paris en 1961, Kcho, n’a pas quitté Cuba, ce qui ne l’empêche nullement de voyager et séjourner à l’étranger pour la préparation de ses expositions. Issus de géné-rations, de contextes sociaux et politiques différents, l’un et l’autre on fait « du déplacement, du voyage, entre les grandes capitales, le plus sûr moyen de donner à leur langage une véhémence où se lit parfois la solitude de celui qui s’éloigne de l’inertie collective » A. Tronche
Dans l’immensité des horizons artistiques d’Hervé Télémaque, cette exposition sera l’occasion de réunir une série de bas-reliefs réalisés dans les années 1990, exposés à la Galerie Louis Carré & Cie en 1994 sous le titre « fusain et marc de café. Deuil, le dessin, l’objet ». Marqué sans doute par le souvenir du Vaudou qui régnait dans son île, l’artiste pratique alors sa propre magie mélangeant du marc de café aux pigments de couleurs. Kcho, n’a que 23 ans en 1994, alors qu’il est repéré par la critique occidentale à l’occasion de la cinquième Bien-nale de la Havane. Depuis, il poursuit une œuvre monumentale et puissante, ou dessins et sculptures composés d’objets flottants, relatent le destin des cubains, inextricablement lié à la mer. Les matériaux utilisés, ou repré-sentés, vieux pontons, barques éventrées, rames…possèdent le pouvoir évocateur des objets qui ont vécu et confèrent également à ses œuvres une dimension de réalité.

Martine Buissart, commissaire associée

Pour aller plus loin:
“ Urban Vodou” Politique et art de la rue en Haïti Photographies de Pablo Butcher, texte de Carl-Hermann Middelanis
Signal Books Limited, Oxford, 2010
Published in association with the David Nicholls Memorial
Trust, Oxford
Les 146 images du livre projetées dans l’exposition ne procèdent pas à un inventaire artistique de l’ensemble des murs peints d’Haïti. Prises dans les rues de Port-au-Prince, ces photographies témoignent de la vie quotidienne des Haïtiens à qui s’adressent ces murs peints. Elles révèlent la puissance singulière de représentations où se mélangent croyances, culture ancestrale et politique. Ces peintures de rue constituent la prise de parole d’un peuple abandonné par les institutions d’un Etat qu’il avait lui-même créé en l’arrachant, par la lutte, à l’histoire : la première république noire au monde.


Informations pratiques

Exposition présentée du 12 juin au 17 octobre 2010 inauguration le vendredi 11 juin à 18h30 Musée International des Arts Modestes (MIAM) 23 quai Maréchal de Lattre de Tassigny – 34200 Sète T : 33 (0) 04 99 04 76 44 – F :33 (0) 4 67 18 64 01 E : miam@miam.org - W : www.miam.org
Attention nouveaux horaires:
1er avril - 30 septembre: : ouvert tlj de 9h30 à 19h
1er octobre - 31 mars : ouvert tlj de 10h à 12h et de 14h
à 18h sauf lundis.
Fermetures annuelles: 1er janvier, 1er mai, 1er novembre et 25
décembre.
Contacts presse:
Association de l’art modeste: 04 99 04 76 43 / 45 M:sylvie@miam.org

Le texte et les informations sont extraits du dossier de presse de la manifestation.
 
 

Dimanche 27 Juin 2010
Lu 2448 fois


Catalogue des films / Film Catalog

Editeur et distributeur de DVD indépendant, le Collectif 2004 Images est spécialisé dans la production documentaire haïtienne et présente des films d'auteurs inédits, qu'il diffuse auprès du grand public, des festivals de films et dans le réseau des médiathèques et universités. Il intègre également à son catalogue des oeuvres de réalisateurs étrangers, qui portent un regard singulier sur Haïti. Pour connaître les droits de diffusion et d'acquisition, n'hésitez pas à nous contacter info@collectif2004images.org


Independant film publisher and distributor, the Collectif 2004 Images, is specialized on Haitian documentary ; it's large catalog of films includes those made by Haitian authors as well as foreign filmakers baring a singular view on Haiti. Most of our films are available for the general consumer and institutions. Please, check with us for the rights info@collectif2004images.org



Claudia Brutus, plasticienne
L' "Ode à la Mémoire" de Ronald Mevs
Sébastien Jean
Eddy Saint-Martin, plasticien
Manuel Mathieu
20 artistes pour haïti
Chantal Regnault
Marie-Louise Fouchard
 	Le Collectif 2004 Images, présent à la 5ème Journée des associations franco-haïtiennes - le 28 juin 2008
Charles Carrié
Exposition: "Femmes en mythologie, mythologie de femmes" et portraits d'artistes
Seisme du 12 janvier 2010: Des oeuvres à partir des débris...
Recherche



Inscription à la newsletter



L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Partager ce site